L’histoire du karting en 4 points

Vous pratiquez le kart régulièrement ? Vous faites des courses ou de la location loisirs ? Peu importe ! En fait, vous voulez juste connaître l’histoire du karting. Descendez un peu, on vous explique tout.

histoire du karting

L’histoire du karting : la création

Tout a commencé en 1956 avec Art Ingels. Cet américain travaillait chez Kurtis Kraft en Californie. Il était un des meilleurs mécaniciens de cette usine de fabrication de voitures de course. En rajoutant le moteur 2-temps d’une tondeuse à gazon sur un châssis à 4 roues avec un volant, il venait de créer le tout premier karting !

Art Ingels Premier karting

Le concept séduit et le kart se développe très rapidement en Amérique du Nord. Deux fabricants se démarquent : Go Kart Manufacturing Co qui conçoit les châssis, ainsi que McCulloch qui s’occupe des moteurs. À la base McCulloch fabriquait des tronçonneuses à chaînes et des moteurs hors-bord. À force d’étude et de tests, le premier moteur pour karting est sorti : le MC-10. Il s’agissait en fait d’un moteur de tronçonneuse accommodé.

L’arrivée en Europe

L’entrée en Europe du concept est plutôt insolite ! En effet, tout est parti de la présence de McCulloch International à Paris pour le salon du nautisme en 1959. À la base, le représentant Burton Reinfrank devait proposer des moteurs hors-bord, mais il a choisi d’amener avec lui le fameux karting de Go Kart équipé de son propre moteur et de le présenter sur son stand.

le premier karting

L’effet a été plus que rapide.

À côté du salon du nautisme se tenait le Salon de l’automobile. Les journalistes ont été informés qu’un véhicule intriguant, mais intéressant y était présent. Le concept a séduit toute la presse automobile française qui n’a eu de cesse d’en parler dans les journaux. Le karting venait d’entrer sur le continent.

Le développement

Dans les années 60, c’est en France que le kart connaît un franc succès. Puis, c’est dans les années 70 que les premières évolutions arrivent, notamment au niveau du châssis. En effet, les fabricants italiens apportent de nombreuses modifications afin d’optimiser le pilotage. Les moteurs sont aussi en constante évolution et les véhicules deviennent de plus en plus performants.

L’Europe est toujours le continent de prédilection pour la fabrication des karts. C’est ici que se trouvent les usines de construction et d’assemblage depuis le début de l’histoire du karting.

C’est à cette époque que quelques pilotes commencent à se faire un nom. On connaît notamment Alain Prost et Ayrton Senna.
Aujourd’hui, le karting est devenu l’antichambre de la Formule 1. C’est un passage quasi-obligatoire pour devenir pilote de course. D’ailleurs, 99% des pilotes professionnels actuels ont fait leurs armes sur les pistes de karting.

Le karting aujourd’hui

De nos jours, le karting continue de se développer et est de plus en plus accessible car il existe une multitude de catégorie permettant à tous les budgets de se faire plaisir sur une piste indoor ou outdoor.

C’est la FFSA qui a pris la discipline sous sa coupe et qui la fait grandir dans le pays. Mais, c’est aussi cette fédération qui organise les plus belles compétitions européennes et parfois internationales.

Grâce à la bonne gestion, la réglementation et le cadre d’apprentissage mis en place, plusieurs pilotes se sont démarqués et sont maintenant des stars mondiales sur les circuits de Formule 1. Ils vous le diront tous : le karting est la meilleure école de pilotage.

  • Romain Grosjean (actuellement chez HAAS F1)
  • Le tout nouveau retraité des pistes : Fernando Alonso
  • Daniel Ricciardo (actuellement chez Red Bull Racing) qui a ouvert son propre centre de kart
  • Le regretté Jules Bianchi, ex-étoile montante française chez Marussia
  • Le champion toute catégorie Michael Schumacher
  • Ou encore l’actuel pilote n°1 Lewis Hamilton (actuellement chez Mercedes)

Regardez les pilotes de Red Bull Racing et Toro Rosso se tirer la bourre sur une piste extérieur de karting :


Voilà ! Maintenant, vous en savez un peu plus sur l’histoire du karting. Il n’y a plus qu’à venir faire des tours et des tours de piste indoor à Marseille afin de rejoindre le circuit pro et pourquoi pas, d’ici quelques années vous retrouver sur la grille de départ du circuit d’Abu Dhabi à bord d’une Formule 1 !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.